Dans notre Club : Section ouverte aux Débutants et aux compétiteurs. Réservé aux adultes.

l-epeiste-laura-flessel-eliminee-en-quarts-de_bloc_article_grande_image

L’épée est une arme tous publics, car les actions pendant les assauts sont relativement lentes par rapport aux autres armes et parce qu’il n’y a pas de convention, ce qui permet au public de facilement suivre la phrase d’armes.

L’arme

L’épée mesure 110 cm de long pour 770 grammes maximum. La longueur de la lame est de 90 cm. La section de la lame de l’épée est triangulaire. La partie de la lame parcourue par les fils électriques doit être sur le dessus. Ses bords ne sont pas coupants. La lame doit être la plus droite possible, une courbure est tolérée à condition qu’elle n’excède pas 1 cm.

La coquille de l’épée est circulaire. Elle protège la main qui porte l’épée. Son diamètre ne doit pas dépasser 13.5 cm. Elle est isolée électriquement pour ne pas être comptabilisée comme une surface valable.

Le tireur tient son arme par la poignée. Celle-ci peut être de plusieurs types : droite, orthopédique (aussi appelée poignée crosse car plus maniable), italienne,…

Gagner un assaut

Contrairement aux deux autres armes que sont le fleuret et le sabre, l’épée n’est pas régie par les conventions de priorité, le premier qui touche marque le point.

À l’épée, la conversation est libre. Ce qui ne nuit pas à la qualité de l’assaut, loin de là : la réaction du tireur à un mouvement de son adversaire est une surprise de chaque instant. Il s’agit donc non pas de jouer uniquement sur la souplesse et la technique (comme au fleuret) ou sur la vitesse et l’explosion (comme au sabre), mais d’allier ces différents facteurs au sein d’une stratégie mouvante et vivante qui permettra de prendre le tireur adverse au piège.

 (sources: wikipedia)